Une assurance pour les céramiques ?


Avec des objets retrouvés en Chine il y a 10 000 ans, la céramique représente la première forme d’art sur terre. Et pourtant elle n’a pris aucune ride.

Depuis quelques années, elle fait fureur dans la décoration d’intérieur. Néanmoins, ces ouvrages précieux restent fragiles et la casse, un risque.

Marie-Pierre Asquier


De l’importance de faire assurer ces objets délicats avec un contrat spécifique aux œuvres d’art. Pablo vous explique le pourquoi du comment avec l’experte en céramique ancienne et moderne, Marie-Pierre Asquier.



Depuis 2017, Marie-Pierre est membre de la FNEPSA (fédération nationale des experts spécialisés en art) et de la CEDEA (confédération européenne des experts d’art).



« Fragile comme un rêve, indestructible comme une idée. » - Jacques Darriulat


Notre spécialiste décrit la céramique comme « une œuvre qui vient de la combinaison de la terre, de l’eau et du feu ». Il s’agit en effet du premier « art du feu » à apparaître.


Dès lors, elle devient un marqueur culturel très important pour l’histoire bien que, selon les continents, celle-ci n’a pas la même valeur. En Occident, la céramique a toujours été considérée comme un art mineur comparé à la peinture et à la sculpture. Alors qu’en Asie, c’est un art majeur, et donc beaucoup plus abondant.


Les céramiques sont toutes différentes, de par leur composition : argile, grès, porcelaine, faïence…, mais également par l’époque et l’histoire qu’elles retranscrivent.

À partir des années 50, la céramique moderne fait son apparition, et le pionnier de ce mouvement n’est autre que Pablo Picasso.

Parmi les artistes qui donnent un renouveau à cette forme d’art, notons aussi Roger Capron, Georges Jouve, Jean Derval et bien d’autres.


Avec des formes naturelles, de la couleur et des motifs géométriques, ces céramiques, à la fois fonctionnelles et décoratives, font rayonner cet art dans le monde entier.


© Jade Scarlato

Un héritage


Depuis quelques années, certains collectionneurs asiatiques, notamment chinois ou vietnamiens, montrent une véritable volonté de retrouver leur patrimoine dispersé dans le monde. De ce fait, les prix en ventes aux enchères peuvent monter très haut.


Citons l’achat d’une gourde Baoyueping adjugée quelque 5,084 millions d’euros lors de la vente annuelle au château d’Artigny de Montbazon en 2018. Cette gourde du XVIIIe siècle appartenait à l’empereur chinois Qianlong, quatrième de la dynastie mandchoue des Qing.


La céramique moderne fait également des records de vente exceptionnels. Une lampe de Georges Jouve expertisée par Marie-Pierre Asquier a été récemment adjugée 102 000 € par la Maison GOOD à Paris. Il s’agit d’un record mondial.


Cet intérêt général n’est pas près de diminuer car la céramique vintage est très tendance dans les décorations d’intérieur. Les interior designers en vogue se ruent sur les plus belles pièces pour habiller les espaces de vie.



Gourde Baoyueping © Rouillac


Un objet dur & fragile


Avec une génération avide d’authenticité et de savoir-faire, les céramiques ont la côte. Ça ne les rend pas indestructibles pour autant.


Comme l’explique notre experte, il s’agit d’objets très durs grâce à une maîtrise indétrônable mais le moindre coup ou une chute peuvent être fatals. Pour limiter la casse, vous pouvez exposer votre collection dans des vitrines.

Cependant, la céramique ne fait pas qu’office de décoration, certaines pièces s’utilisent au quotidien comme les lampes ou les vases.


Dans ce cas, votre meilleure et seule alternative est de contacter vos experts Pablo Collection.



© Maison GOOD

Restez r-assuré


Les céramiques ne font pas défaut à la règle, elles doivent être protégées par une assurance adaptée. En contactant vos experts, vous vous assurez d’être mieux couverts lors d’un sinistre.

Nous effectuons un inventaire en vue d’assurance de votre collection afin de prouver l’authenticité, la valeur et l’existence de vos biens. Grâce à ce document, vous pouvez demander à votre courtier ou assureur, un contrat en valeur agréée.

Ainsi en cas de casse, vous serez épaulé financièrement pour faire restaurer l’objet sinistré ou pour racheter une pièce similaire.


N’oubliez pas de contacter vos experts tous les 4-5 ans afin de réévaluer vos céramiques, car les cotes évoluent !



Ayez la tranquillité d’esprit d’être mieux protégé, contactez Pablo Collection.



Vous souhaitez faire estimer vos céramiques en vue d'assurance ?


Demandez nous un devis personnalisé et gratuit en cliquant ici.




Contact : Charlotte Vinciguerra - 07.52.55.79.97 - cvinciguerra@pablo-collection.com