Même les super-héros ont besoin d'assurance

Un homme en collant bleu et rouge, les super pouvoirs de l’araignée, un costume de chauve-souris pour sauver sa ville d’un homme au sourire de clown... Dit comme ça, c’est un peu absurde

pourtant, les super-héros fascinent et nous, simples humains, nous en redemandons. Certes, nous n’avons pas la capacité de voler ni de porter des voitures à bout de bras, mais nous avons le pouvoir de protéger nos biens les plus précieux, y compris les comics.


Alban Caussé © Le Parisien

Dans cette quête, nous avons fait appel à Alban Caussé, expert en livres et bandes dessinées pour la plateforme France-Estimations et auprès de commissaires-priseurs, gérant de l’Ancienne Librairie dans le 6e arrondissement de Paris.

Suivons le guide!






Les Américains au centre de ce marché de collection

Comics, c’est le terme utilisé par les américains pour parler des bandes dessinées. Pourtant en France les comics et les BD n’ont pas les mêmes connotations. Quoiqu’on en pense, Tintin et Superman ne sont pas vraiment du même monde.


En 2011, un français sur trois est lecteur de bande dessinée. Depuis, les Marvel ont révolutionné les super-héros du cinéma Hollywoodien et ont fait exploser les ventes de comics. Selon notre expert, les comics ont toujours su séduire le marché américain, tandis que les Français sont beaucoup plus portés sur les bandes dessinées européennes, pourtant « les comics sont depuis longtemps un marché de collection important et privilégié. »


Grâce à une médiatisation constante, une envolée des prix a été constatée il y a de cela 10-15 ans. Depuis, le marché est beaucoup plus fluctuant et certains comics sont vendus à des prix astronomiques.



© Erik Mclean

L’homme qui valait des millions


Non, cette fois-ci on ne parle pas de Steve Austin dans l’Homme qui valait 3 milliards, mais plutôt du seul et unique Superman.

“Est-ce un avion ? Est-ce un oiseau ? Non ! C'est Superman !” Et on ne croyait pas si bien dire. En 2014, un exemplaire d’Action Comics n°1, la toute première bande dessinée du super-héro, a été vendu sur eBay pour la modique somme de 3,2 millions de dollars.

A ce jour ce comics reste le plus cher au monde, alors qu’à l’époque il valait entre 2 et 8 dollars seulement.



Action Comics n°1

Le bien contre le mal : une épopée classique du monde moderne

Les comics ont une vision très manichéenne du monde, d’ailleurs, les collectionneurs ont bien trouvé leur grand méchant : le sinistre, et plus particulièrement les voleurs, les incendies, ou encore les dégâts des eaux.

À la différence des héros qu’ils racontent, les comics sont extrêmement vulnérables et un rien peut abîmer la nature du papier. La moindre exposition au soleil peut alterner les couleurs, sans parler des dégâts causés par l’humidité.


Le vol n’est pas à laisser de côté non plus. Avec des prix toujours plus élevés, les malfrats se font une joie de revendre les comics volés pour toucher le pactole. Nicolas Cage s’en souvient encore. En 2000, on lui a dérobé le premier numéro d’Action.

Conclusion : faites attention aux méchants !



© Erik Mclean

Une solution plus réaliste

Vous ne le saviez peut-être pas mais l’assurance de comics, ça existe. En quelques clics vous pouvez faire appel aux experts de Pablo Collection qui prouveront l’authenticité, l’existence et la valeur de votre collection. Grâce à cet inventaire vous pourrez souscrire à un contrat plus spécifique en valeur agréée qui vous permettra d’être mieux assuré dans l’éventuel cas d’un sinistre.


La valeur donnée par les experts dépend de l’auteur, de la qualité de conservation de l’objet, de son authenticité, mais également des côtes du marché. Cependant les prix évoluent, c’est pour cela qu’il faut faire appel aux experts Pablo tous les 4-5 ans afin qu’ils réévaluent votre collection.

Vos comics comptent sur vous.

Vous souhaitez faire estimer vos comics en vue d'assurance ?

Demandez nous un devis personnalisé et gratuit en cliquant ici.



Contact : Charlotte Vinciguerra - 07.52.55.79.97 - cvinciguerra@pablo-collection.com